Sélectionner une page

LE BLOG

Le syndrome des ovaires polykystiques

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) est une maladie hormonale que l’on retrouve fréquemment chez les femmes en âge de procréer. Une femme sur dix est touchée par cette maladie qui peut perturber la fertilité.

Comment cela se déclenche t-il ? 

Des petites follicules (cellules) se forment au niveau des ovaires en nombre beaucoup trop importants. Elles n’arrivent souvent pas à maturation, ce qui va entraîner des troubles dans le cycle menstruel. Les hormones mâles appelés androgènes, modifient la croissance de ces follicules.

Quels sont les symptômes ? 

Toutes les femmes atteintes par cette maladie n’auront pas forcément les mêmes symptômes. Cependant, certains sont récurents :

  • Trouble de l’ovulation : les cycles sont irréguliers, plus longs ou vous n’avez tout simplement pas vos règles
  • Hyperandrogénie : la production excessive de testostérone provoque une hyperpilosité, de l’acné et une chute des cheveux
  • Syndrome métabolique : manifestation du diabète et un risque d’hypertension artérielle
  • Apnée du sommeil
  • Dépression

Si vous avez un de ces symptômes, n’hésitez pas à en parler directement à votre médecin. Il pourra vous prescrire un bilan sanguin et/ou une échographie afin de pouvoir confirmer qu’il s’agit bien d’un SPOK.

Comment soigne-t-on le SPOK ?  

Aujourd’hui, certains traitements permettent d’améliorer les symptômes mais aucun traitement n’a été trouvé pour guérir la maladie.

Si vous avez de l’acné ou une forte pilosité, votre médecin pourra vous prescrire une pilule contraceptive oestoprogestative afin de rétablir l’équilibre hormonal.

On peut également constater que certaines femmes qui présente cette maladie sont en surpoids. La préconisation est alors d’améliorer son hygiène de vie et de perdre du poids afin de rétablir un cycle menstruel à peu près normal.

Peut-on avoir des enfants avec cette maladie ? 

Avoir le syndrome des ovaires polykystiques ne veut pas forcément dire être stérile. Certaines femmes arrivent à tomber enceinte normalement, même si cela reste plus compliqué puisque en général elles ovulent beaucoup moins. Si jamais vous n’ovulez pas du tout, plusieurs solution peuvent s’offrir à vous :

  • la simulation par le citrate de clomifène (un médicament hormonal que l’on prend sous forme de comprimé).
  • le drilling ovarien : petite perforation au niveau des ovaires afin de réduire le nombre de follicules.
  • la procréation médicale assistée (PMA)

Cependant, plusieurs risques peuvent se présenter durant votre grossesse à cause du SPOLK, notamment le diabète gestationnel et le risque de fausses couches. Il est donc important que vous ayez une bonne hygiène de vie saine et que vous vous fassiez suivre régulièrement.

Si jamais vous avez connu ou connaissez cette maladie et que vous souhaitez partager votre expérience, n’hésitez pas à nous contacter afin que nous puissions échanger ensemble 

Règles douloureuses, dysménorrhées

Ballonnements, crampes musculaires au niveau du dos, du ventre, des cuisses, maux de têtes, sautes d'humeur... Les règles douloureuses peuvent prendre quelques heures avant de se calmer, armez-vous...

Yoga : les postures qui soulagent les douleurs de règle

Le Yoga est un moyen de relaxation incontesté : tout en douceur, il permet de détendre l'utérus et d'améliorer la circulation des organes reproducteurs, et donc de soulager les crampes pelviennes et...

Comment choisir ses serviettes hygiéniques lavables ?

Choisir ses serviettes hygiéniques n'est pas toujours au simple qu'on le pense. Au rayon des serviettes jetables, en grande surface, avez-vous remarqué toutes les appellations de produits : ultra,...