Sélectionner une page

LE BLOG

L’endométriose

Même si de nombreuses femmes commencent à livrer leurs témoignages, l’endométriose est encore une maladie peu connue. Pourtant, elle touche au moins 1 femme sur 10 en âge de procréer.

C’est quoi l’endométriose ? 

Tous les mois, l’utérus se prépare à accueuillir ou non une grossesse. Pour cela, la muqueuse utérine (endomètre) va alors pousser et s’épaissir pendant 28 jours. S’il n’y a pas eu de fécondation, vous aurez alors vos règles. Dans ce sang, nous pourrons retrouver les cellules d’endomètre.

Chez certaines femmes, des cellules d’endomètre peuvent migrer et se greffer sur différents organes dans le ventre : trompe, ovaire, intestin, extérieur de l’utérus ou derrière l’utérus. C’est alors ce qu’on va appeler l’endométriose. Ces cellules vont proliférer et se développer, pouvant provoquer des micro-saignements ou des kystes.

Si aucun traitement n’est mis en place, la maladie se propagera alors. L’évolution de cette maladie provoque des nodules (formation anormale, arrondie et de petite taille) de plus en plus gros et douloureux.

Quels sont les symptômes ? 

Les douleurs seront différentes selon les organes atteints, mais certains symptômes restent assez fréquents comme :

  • Douleurs pendant les rapports sexuels,
  • Douleurs pelviennes fréquentes,
  • Douleurs lors de la défécation,
  • Douleurs abdominales,
  • Des troubles digestifs et/ou des troubles, urinaires
  • Fatigue chronique,
  • Trouble de la fertilité.

Comment peut-on diagnostiquer la maladie ? 

Ecoutez votre corps ! Se rendre compte que quelque chose à changé, que l’on ressent des douleurs anormales, comme des douleurs pendant les rapports sexuels, des diarrhées, des douleurs abdominales..

Vous pouvez alors consulter votre médecin en lui expliquant vos symptômes. Il vous prescrira alors probablement plusieurs examens comme :

  • Echographie endovaginale (sonde placée dans le vagin)
  • IRM pelvienne
  • Echographie endorectale (sonde dans le rectum)
  • Coloscopie
  • Uroscanner

Chez les ados, la période des règles est à surveiller. Si votre ado a des douleurs de règles très importantes, qui ne passent pas avec les médicaments habituels type spasfon, doliprane… ou que ces douleurs l’empêchent de faire la moindre activité. Il vaut mieux alors consulter.

Peut-on avoir des enfants avec cette maladie ? 

On estime que 30 à 50% des femmes ayant cette maladie auront des problèmes de fertilité. En effet, elle peut causer des lésions sur les ovaires, les trompes et/ou l’utérus ce qui va entrainer des difficultés d’implantation pour le spermatozoïde.

Plusieurs solutions existent pour vous aider à tomber enceinte avec cette maladie comme :

  • la stimulation ovarienne et l’insémination artificielle,
  • la fécondation in vitro.

Pendant la grossesse, vous n’aurez plus vos règles ce qui pourra soulager les douleurs et “calmer” la maladie. Cependant, une fois la grossesse finie, l’endométriose sera toujours présente. Il est donc important que vous vous fassiez suivre par un gynécologue ou votre médecin traitant. 

Comment soigner l’endométriose ? 

On ne peut pas soigner définitivement l’endométriose, mais plusieurs traitements permettent d’empêcher la maladie d’évoluer et de traiter les symptômes.

La première cause de consultation chez les femmes qui ont de l’endométriose sont les douleurs de règles. Le traitement de base consiste donc à bloquer les règles grâce à un traitement hormonal. Pour ce faire, le spécialiste vous conseillera de : 

  • prendre une pilule oestroprogestative en continue,
  • avoir un stérilet hormonal,
  • faire une cure de ménopause artificielle.

Enfin, pour les endométrioses sévères, une chirurgie peut être envisagée, afin de retirer les lésions douloureuses. C’est une solution dont vous devez longuement discuter avec votre médecin et qui doit être mûrement réfléchie.

Si jamais vous avez connu ou connaissez cette maladie et que vous souhaitez partager votre expérience, n’hésitez pas à nous contacter afin que nous puissions échanger ensemble

Règles douloureuses, dysménorrhées

Ballonnements, crampes musculaires au niveau du dos, du ventre, des cuisses, maux de têtes, sautes d'humeur... Les règles douloureuses peuvent prendre quelques heures avant de se calmer, armez-vous...

Yoga : les postures qui soulagent les douleurs de règle

Le Yoga est un moyen de relaxation incontesté : tout en douceur, il permet de détendre l'utérus et d'améliorer la circulation des organes reproducteurs, et donc de soulager les crampes pelviennes et...

Comment choisir ses serviettes hygiéniques lavables ?

Choisir ses serviettes hygiéniques n'est pas toujours au simple qu'on le pense. Au rayon des serviettes jetables, en grande surface, avez-vous remarqué toutes les appellations de produits : ultra,...